Quitter le site rapidement

Besoin d'en parler?

Québec : 418 682-6222
Sans frais : 1 877 662-9666
7 jours sur 7 • De 9h à 21h

Contraception

Injection contraceptive

Vous avez du retard dans votre injection et vous vous questionnez sur la marche à suivre ?

Composition : Elle ne contient qu’une hormone appelée progestérone (pas d’œstrogènes). Cette méthode de contraception réversible est administrée par un professionnel de la santé dans le bras ou dans la fesse toutes les 12 semaines (quatre fois par année). Cette méthode est également appelée ''Contraceptif injectable''.

Efficacité : 97% en utilisation typique, 99,7% en utilisation parfaite

Coût : Environ 45 $ pour 3 mois (prix susceptible de varier d’un lieu à l’autre). L'injection est couverte  par le régime d'assurances médicaments du Québec et les assurances privées. Pour les étudiantes à temps plein de 25 ans et moins et pour les femmes de 18 ans et moins, ainsi que les femmes qui reçoivent de l'aide sociale, aucun déductible ne devrait être chargé. Sinon le coût de la franchise mensuelle pour les médicaments est de 19,45 $.

Fonctionnement : Il épaissit la glaire cervicale (substance visqueuse au col de l’utérus), ce qui rend difficile l’accès à l’ovule aux spermatozoïdes et il amincit l’endomètre (paroi de l’utérus) il est donc difficile pour l’ovule de s’y fixer.

Mode d’emploi : l’injection est administrée par un professionnel de la santé à toutes les 12 semaines. Elle se fait habituellement dans le haut du bras ou dans le fessier. 

Où se le procurer ? : Il est nécessaire d’avoir une prescription d’un médecin pour utiliser cette méthode de contraception. Veuillez vous renseigner auprès de votre médecin de famille, votre CLSC ou votre clinique médicale habituelle. Certaines infirmières scolaires peuvent également le prescrire. L’injection, elle doit être réalisée par une infirmière. Veuillez vous renseigner auprès de l’infirmière assignée à votre médecin de famille ou à votre CLSC.


Avantages

  • Aucune routine quotidienne; injection 4 fois/an;
  • Arrêt menstruations : plus de 50 % après la 1re année et plus de 66 % après la 2e année;
  • Diminue les crampes menstruelles, le risque de cancer de l’endomètre et la fréquence des convulsions chez les épileptiques;
  • Peut réduire les symptômes de l’endométriose, du SPM et les douleurs pelviennes chroniques;
  • Peut convenir aux femmes qui ne peuvent pas prendre d’œstrogènes, qui allaitent et/ou de plus de 35 ans qui fument.

Désavantages

  • Au départ, saignements irréguliers fréquents;
  • Diminution de la densité minérale osseuse, laquelle peut revenir à la normale lorsque la femme cesse les injections;
  • Peut être associée à un gain de poids chez certaines femmes (moyenne de 5.4 lbs après 1 an);
  • Il faut compter en moyenne neuf mois après la dernière injection pour que les ovaires recommencent à produire des ovules;
  • Doit être administrée par un professionnel de la santé.