Quitter le site rapidement

Besoin d'en parler?

Québec : 418 682-6222
Sans frais : 1 877 662-9666
7 jours sur 7 • De 9h à 21h

Contraception

Stérilet hormonal

Composition : Dispositif en forme de T et qui contient un progestatif (lévonorgestrel). Il est inséré à l’intérieur de l’utérus afin de relâcher les hormones. Il existe en ce moment 3 modèles disponible au Canada : Mirena, Jaydess et Kyleena et ont une durée d’efficacité de 3 à 5 ans, selon le modèle. Cette méthode est également appelée ''système intra-utérin'' ou IUS , en anglais.

Efficacité : 99,8% en utilisation typique et parfaite.

Coût : Environ 350$ (90$ pour celles qui sont couvertes par des assurances) (prix susceptible de varier d’un lieu à l’autre). Mirena® et Jaydess sont couvert par les régimes d’assurances publics et certains régimes privés. Kyleena serait présentement couvert par certains régimes privés, mais pas par le régime public. Pour les étudiantes à temps plein de 25 ans et moins et pour les femmes de 18 ans et moins, ainsi que les femmes qui reçoivent de l'aide sociale, aucun déductible ne devrait être chargé. Sinon le coût de la franchise mensuelle pour les médicaments est de 19,45 $.

Fonctionnement : Il épaissit la glaire cervicale (substance visqueuse au col de l’utérus), ce qui rend difficile l’accès à l’ovule aux spermatozoïdes et il amincit la paroi de l’utérus, il est donc difficile pour l’ovule de s’y fixer.

Mode d’emploi : Le stérilet doit être inséré et retiré par un médecin. Il est placé à l’intérieur de l’utérus à l’aide d’une tige d’insertion. Il peut ensuite être laissé en place pendant toute sa période d’efficacité (3 ou 5 ans, selon le modèle choisi). Le stérilet diminue habituellement la durée et l’abondance des menstruations, et pour certaines femmes, les menstruations cesseront après quelques mois d’utilisation.

 

Où se le procurer ? : Il est nécessaire d’avoir une prescription d’un médecin pour utiliser cette méthode de contraception. Veuillez vous renseigner auprès de votre médecin de famille, votre CLSC ou votre clinique médicale habituelle. Certaines infirmières scolaires peuvent également le prescrire. Pour la pose et le retrait du stérilet, veuillez vous renseigner auprès de votre médecin de famille, gynécologue, cliniques de santé sexuelle (cliniques de santé des femmes et cliniques jeunesse) ou clinique de planification des naissances de votre quartier.

L’insertion du stérilet hormonal se fait généralement en plusieurs étapes.

  1. Le professionnel de la santé insère un spéculum à l’intérieur du vagin afin de pouvoir apercevoir le col de l’utérus
  2. Un test de dépistage de la chlamydia et de la gonorrhée est fait afin de vérifier que la personne n’est pas porteuse de ces ITSS.
  3. Le professionnel de la santé fait une hystérométrie, c’est-à-dire qu’il utilisera une tige graduée afin de mesurer la grandeur de l’utérus et s’assurer qu’il a une taille adéquate pour recevoir le stérilet choisi.
  4. Il installe le stérilet à l’aide de la tige d’installation.
  5. Les fils à la base du stérilet sont coupés afin de faciliter le retrait le jour venu.

Pour le retirer, il faut retourner voir un professionnel de la santé. Si une grossesse n’est pas désirée, il est important d’utiliser une autre méthode de contraception (par exemple, le condom) pendant les 5 jours qui précèdent le retrait.


Avantages

  • Méthode contraceptive à action prolongée (peut demeurer en place pour une période pouvant atteindre cinq ans);
  • Aucune routine quotidienne n’est requise;
  • Peut réduire le flux menstruel et les crampes, la douleur causée par l’endométriose et le risque de cancer de l’endomètre;
  • Certaines utilisatrices cesseront d’être menstruées;
  • Peut convenir aux femmes qui ne peuvent pas prendre d’œstrogènes, qui allaitent et/ou de plus de 35 ans qui fument.

Désavantages

  • Des saignements irréguliers ou inter menstruels peuvent se produire dans les premiers mois;
  • La perforation de l’utérus peut survenir à l’insertion, mais elle est rare;
  • L’insertion peut être douloureuse ou inconfortable;
  • Le dispositif peut être expulsé spontanément de l’utérus (6 % des utilisatrices);
  • Ne devrait pas être inséré s’il y a eu une ITSS ou infection pelvienne dans les trois derniers mois;
  • Nécessite une consultation médicale pour son insertion et son retrait;
  • Ne confère aucune protection contre les ITSS.